Embuscade au Crépuscule..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Embuscade au Crépuscule..

Message par Le Gardien le Dim 28 Mai - 14:25

Un moment de répit:

Quelques lignes écrites à la hâte sur un morceau de vélin retrouvées entre les mains d'un homme de la Maison Karstok après que celui-ci ait succombé d'une blessure au ventre. L'écriture est tremblante, l'encre semble avoir coulée à plusieurs endroits.

  "J'écris ces lignes, sans doute les dernières de ma chienne de vie tandis que mes tripes tentent de s'échapper de ma carcasse...Tout semblait pourtant annoncer une soirée clémente, je me délectai d'ors et déjà des retrouvailles auprès des miens. Une escorte, une simple escorte qui a viré au cauchemar, moi et les autres avions pour ordre d'escorter une Noble d'une Maison dont j'ai oublié le nom..qu'importe, mes pensées sont agitées, la mixture que m'a donné l'apothicaire brouille les rares vestiges de clarté de mon esprit.

Le voyage s'est déroulé sans encombres, nous sommes tombés sur le corps d'un pauvre bougre à moitié dévoré par les charognards. Il était peut-être vingt heures lorsque cet enfoiré de "fils prodige" de Karstok a ordonné la monte du campement... Un repos bien mérité, mes pieds me font encore mal. Nous avons ripailler et harassé de fatigue, je suis allé gagner ma paillasse.

Tout s'est passé très vite, des cris nous ont tiré de notre sommeil, régnait sur le camp la panique et le cri des hommes, à peine eus-je le temps de sortir, ma lame à la main, que je sentis une vive douleur qui me déchira les tripes. Une silhouette encapuchonnée venait de plonger sa lame de bâtard dans ma panse. Quelle ironie, je n'ai pas eu le loisir de porter ne serait-ce qu'un seul coup..Tandis que je m'écroulais au sol en jurant et que Élise égorgeait ce porc, je pus enfin les voir... Les tabards de Stromgarde, ces félons massacraient les nôtres, nous prenant par surprise. Jamais je n'aurais cru ces chiens galeux capables d'une telle bassesse. La bataille a fait rage pendant plusieurs longues minutes qui m'ont semblé une éternité. Alors que je sentais ma vie s'échapper par mon ventre béant, plusieurs mains m'ont soulevé et transporté près d'un feu. Les cris, les gémissements des blessés et l'odeur du sang étaient insoutenables, je crois bien avoir perdu connaissance.

Lorsque je repris conscience, j'étais étendu sur le sol, au milieu de mes frères d'armes, le calme semblait être revenu et je distinguais vaguement un peu plus loin un brasier...l'odeur de la chair brûlée vint m'écorcher les narines. L'homme qui se trouvait à côté de moi avait perdu un œil, je me surpris à rire lorsque je le vis, tout enrubanné par un bandage qu'il était. Nous avons échangé à propos de l'attaque et selon ses dires, enfin plutôt de ce qu'il avait lui-même entendu dire, ces chiens qui nous étaient tombés dessus avaient été engagés par une pourriture pour nous occire, en se réclamant de Stromgarde. Je me cogne de la politique, mais je ne suis pas né de la dernière pluie, à mon avis, il y a des gens qui n'aiment pas trop l'idée de cette Alliance du Nord...Une belle connerie, on ne peut pas faire confiance aux autres, mais le vieux Bélier sait sans doute ce qu'il fait... Écrire me fatigue, je pense que je vais aller dormir et reprendre mon récit plus tard."
avatar
Le Gardien
Admin

Messages : 46
Date d'inscription : 15/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://repentir-d-alterac.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum